Tout sur le compteur bi-horaire - Particuliers & Professionnels

Une main tient une ampoule allumée

Tout sur le compteur bi-horaire

Qu’est-ce qu’un compteur bi-horaire ?

Un compteur bi-horaire est un compteur d’électricité qui permet de calculer séparément ce que vous consommez en heures pleines (la journée, en semaine) et en heures creuses (la nuit et le week-end). Le tarif heures creuses vous permet de bénéficier d’un tarif moins élevé pour vos consommations. Dans ce cas, sur une semaine, on compte en fait 93 heures en « tarif creux » et 75 heures en tarif plein. Le basculement entre les heures pleines et creuses est généré via un signal transitant par le réseau électrique. Ce signal forme une fréquence que le compteur interprète pour changer de tarif.

Comment demander l’installation d’un compteur bi-horaire ?

Si vous disposez déjà d’un raccordement, appelez le 078/15.78.01 (choix 1 - travaux) pour recevoir votre offre de prix et planifier votre rendez-vous en moins de 5 minutes.

Si vous n’avez pas encore de raccordement, vous pouvez introduire votre demande via ce formulaire.

Choisir le bi-horaire pour faire des économies ?

Choisir le tarif bi-horaire vous permet de payer l’électricité moins cher la nuit (de 22h à 7h le lendemain) et le week-end (du vendredi 22h au lundi 7h). Dans quelques communes desservies par ORES, les plages horaires des heures creuses s'étendent de 21h à 6h (week-end : du vendredi 21h au lundi à 6h).

Il s'agit de :

  • 1320 Beauvechain
  • 1350 Orp-Jauche
  • 1357 Hélécine
  • 1367 Ramillies
  • 1370 Jodoigne
  • 4827 Lincent
  • 7910 et 7912 Frasnes  (Anvaing, Arc-Ainières, Wattripont, Saint-Sauveur et Dergeneau)

Le prix de l’énergie consommée dépend de votre fournisseur et de votre contrat.

Le compteur bi-horaire présente deux index : l'un pour votre consommation en heures pleines (le jour, en semaine) et l'autre pour les heures creuses (la nuit et le week-end). Les jours fériés en semaine ne sont pas considérés comme étant en heures creuses.

Pour toute autre question ou conseil sur le placement d'un compteur bi-horaire, n'hésitez pas à nous contacter au 078/15.78.01.

Un compteur bi-horaire est-il utile dans votre cas ?

Pour le savoir, il faut prendre en compte :

  • l’investissement : la pose d’un compteur bi-horaire coûte en moyenne entre 270 et 400 euros. Il faut également savoir que la redevance de réseaux que vous devez payer à votre fournisseur sera plus élevée ;
  • votre consommation en heures creuses : pendant une semaine, relevez les index au début et à la fin de la période en heures creuses et calculez votre consommation. Multipliez cette consommation par 52 et vous obtiendrez une première indication de votre consommation annuelle en heures creuses;
  • Les économies potentielles : il ne vous reste plus qu’à calculer – en fonction des tarifs de votre fournisseur d’énergie – quelles économies vous pourrez réaliser sur votre consommation grâce à un compteur bi-horaire. Celle-ci vous permet-elle d’amortir l’installation d’un compteur bi-horaire rapidement ? Alors, il est fait pour vous !

Vous voulez commencer le test en toute simplicité ?

Téléchargez notre fiche

Comment maximiser les économies avec un compteur bi-horaire ?

Pour utiliser votre compteur bi-horaire au maximum de sa capacité, il vaut mieux déplacer votre consommation d’électricité en heures creuses. Voici quelques électroménagers qui peuvent être utilisés facilement la nuit ou le week-end :

  • la machine à laver : elle consomme en moyenne 200 kWh par an mais tout dépend de votre modèle ;
  • le séchoir : les modèles les plus récents consomment 350 kWh par an. Plus votre séchoir est ancien, plus il consomme d’électricité ;
  • le lave-vaisselle : en moyenne, il faut compter 250 kWh par an pour son utilisation ;
  • la cafetière : pour les lève-tôt, utiliser la cafetière ou la bouilloire en heures creuses représente entre 70 et 130 kWh par an ;
  • Les radiateurs électriques, le chauffe-eau, le frigo, le congélateur, etc. : la consommation électrique de ces appareils la nuit et le week-end sera évidemment calculée au tarif heures creuses.

Le tarif bi-horaire avec une production décentralisée, une bonne idée ?

De manière générale et indépendamment du type de compteur, consommer l’énergie pendant qu’elle est produite est bénéfique pour tous : vous êtes certain de consommer l’énergie verte qui provient directement de vos panneaux, par exemple. Pour cela, il suffit d’utiliser ou de programmer vos gros électroménagers ou boiler électrique pour qu’ils consomment lorsque vos équipements de production produisent de l’électricité (autoconsommation).
En plus, vous pourrez réduire le risque de surtension et donc de décrochage (puisque la production sera contrebalancée par la consommation).

Si vous avez un compteur bi-horaire et que votre consommation annuelle de jour (registre actif pendant les journées de la semaine) ne dépasse pas 5/7 de votre production annuelle, inutile de passer en mono-horaire. Si vous dépassez ce seuil de 5/7, inutile également de passer en mono-horaire si quelques adaptations de comportement (boiler etc.) sont possibles pour atteindre cet objectif: vous éviterez les coûts liés à la demande de modification. Dans de nombreux cas il n’est donc pas nécessaire de passer à un compteur simple tarif.

Si vous décidez de passer en mono-horaire (simple tarif), il est conseillé de le demander durant la période de relevé annuel de votre compteur pour éviter de perdre une partie de votre production.

Enfin, lorsque vous ne produisez pas, le tarif bi-horaire vous permet de bénéficier du tarif heures creuses, qui reste intéressant.

Consommer avec un bi-horaire, c’est en quelque sorte participer à la transition énergétique.