Conversion gaz pauvre/ gaz riche - particuliers et professionnels

caméléon symbolisant la conversion gaz - le gaz change

Passage du gaz pauvre au gaz riche – « Conversion gaz »

Vérifiez directement en ligne si votre commune est concernée par la conversion au gaz riche


Sur le territoire couvert par ORES, une trentaine de communes sont alimentées en gaz à faible pouvoir calorifique, aussi appelé gaz pauvre ou gaz L. Elles seront converties progressivement au gaz riche (gaz H), de 2019 à 2024. Tous les ménages concernés devront, en temps opportun, faire contrôler et éventuellement adapter leurs appareils à l’utilisation du gaz riche.

Les raccordements concernés se trouvent principalement dans la province du Brabant wallon, ainsi que dans quelques communes du Hainaut et de la province de Namur. Nous vous invitons à consulter le planning indicatif ci-dessous pour savoir si votre commune est concernée et en quelle année la conversion est programmée

Vous pouvez télécharger la carte du planning indicatif de conversion au format PDF ici.

carte avec le planning indicatif de la conversion gaz chez ORES

Quand recevrez-vous des informations personnalisées sur votre procédure de conversion ?

Si vous êtes impacté par ce changement, vous recevrez un courrier environ 2 ans avant la conversion du réseau qui vous alimente. 

Dans ce courrier, vous retrouverez plus d'informations sur : 

  • le planning de conversion
  • le remplacement éventuel par ORES du régulateur de pression situé à proximité de votre compteur
  • les démarches à suivre pour la vérification de vos appareils de consommation.

L’entretien : le meilleur moment pour faire vérifier votre installation

Pour continuer à pouvoir fonctionner correctement après la conversion, vos appareils au gaz (chaudière, cuisinière, chauffe-eau,…) doivent être compatibles avec le gaz riche. Les appareils installés depuis 1978 sont normalement compatibles avec les deux types de gaz. La plupart ne demanderont donc pas d’adaptation. Certains nécessiteront juste un réglage.

Il est très important de faire vérifier la compatibilité de tous vos appareils par un professionnel habilité. La solution la plus simple est de lui demander cette vérification à l’occasion de l’entretien de votre chaudière, obligatoire tous les trois ans en Wallonie.

Il existe 3 types de techniciens habilités :

  • les techniciens agréés en combustible gazeux :  liste disponible sur le site de l’Agence wallonne de l’Air et du Climat 
    Certains chauffagistes partenaires d’ORES sont en mesure de réaliser la vérification et le réglage de vos appareils, retrouvez-les ici.
  • les techniciens des fabricants d'appareils au gaz 
  • les distributeurs officiels désignés par les fabricants d'appareils

En ce qui concerne ORES, si un régulateur de pression – aussi appelé dispositif de détente – est installé dans le coffret de votre compteur, nous fixerons un rendez-vous avec vous afin de procéder à son remplacement, sans aucun frais pour vous. Vous ne devez effectuer aucune démarche, nous vous contacterons si vous êtes concerné. 


En résumé

Infographie comprenant les 3 étapes de la conversion gaz

Pourquoi une conversion gaz ?

Depuis les années 1970, deux types de gaz naturel coexistent sur notre territoire. Le gaz naturel pauvre (à faible pouvoir calorifique, ou encore gaz L) produit par les Pays-Bas a été le premier gaz importé et distribué en Belgique.  Suite aux augmentations de la consommation, il a fallu trouver d’autres sources d’approvisionnement. La Belgique a importé du gaz riche (à haut pouvoir calorifique ou encore gaz H) qui est présent partout ailleurs dans le monde : Algérie, Norvège, Royaume Uni, Qatar, etc.

Depuis peu, les Pays-Bas ont annoncé leur intention de mettre fin en 2030 à leurs exportations de gaz pauvre vers leurs clients européens, dont la Belgique. Les gestionnaires de réseaux doivent donc adapter leurs infrastructures et les clients faire vérifier leurs appareils fonctionnant au gaz, en vue du passage au gaz riche déjà distribué sur une partie des réseaux belges.

Au total, 500.000 ménages bruxellois, 110.000 ménages wallons et 1.000.000 de ménages flamands sont concernés par ce changement. C'est ce qu'on appelle dans le secteur la "conversion gaz" ou "conversion L/H". 

Pour les clients raccordés au réseau de distribution d'ORES, cette conversion de déroulera de 2019 à 2024.

Quelle est la différence entre le gaz pauvre et le gaz riche ?

La composition du gaz naturel varie selon son origine.  Dans le gisement des Pays-Bas, la valeur énergétique du gaz est environ 15% inférieure aux autres gisements.  Autrement dit, il faut 15% de gaz "en plus" pour se chauffer ou cuisiner.  C’est pourquoi, il est également appelé gaz à faible pouvoir calorifique, gaz L ou pauvre.  Dans le reste du monde, le gaz naturel est appelé gaz à haut pouvoir calorifique, gaz H ou riche.

Le gaz pauvre et le gaz riche ont un impact similaire au niveau de l’environnement et de la santé.

Quel impact sur la facture ? Va-t-elle augmenter ou diminuer ?

La conversion n'a pas d'effet sur votre facture.

À consommation d’énergie constante, le passage du gaz pauvre au gaz riche n’aura aucun impact sur le montant de votre facture, ni à la hausse, ni à la baisse. En effet,  votre facture est basée sur l’énergie produite lors de la combustion du gaz et non pas sur le volume de gaz proprement dit. C’est pour cela que le tarif s’exprime en kWh et pas en m³ (c’est-à-dire en unité d’énergie et pas en unité de volume). La formule de conversion des m³ en kWh varie déjà aujourd’hui en fonction du type de gaz consommé. Et donc, si vous modifiez pas votre consommation, le passage du gaz pauvre au gaz riche n’aura pas d’effet sur votre facture.

Visionnez l'animation du site legazchange.be

D'autres questions à ce sujet ?

Si vous êtes un particulier, consultez la rubrique FAQ du site legazchange.be ou contactez le 0800/12.033

Si vous êtes installateur / chauffagiste, consultez la rubrique qui vous est réservée sur le site legazchange.be ou le site gas.be