Gagner de l'argent en isolant les murs creux (Dossier 1/5)

Date | Friday, April 7, 2017

En hiver, votre maison aussi peut avoir besoin de porter une petite laine. Pour éviter les pertes de chaleur et d’énergie, rien de tel qu’une bonne isolation. Nous vous proposons de passer en revue différentes techniques efficaces pour rendre votre logement à la fois plus économique, écologique et confortable !

Commençons par les murs. Plusieurs techniques existent, comme l’isolation murale intérieure ou extérieure. Mais savez-vous qu’il est également possible d’isoler les murs creux ? C’est la technique la moins couteuse, surtout pour des constructions existantes.

Un mur creux, c’est quoi ?

Beaucoup de maisons belges construites entre 1920 et 1980 possèdent des murs creux. Cela signifie qu’un espace vide sépare le mur intérieur de la brique de façade. Si ce vide d’air, appelé la coulisse, mesure au moins 5 centimètres, il est préférable de le faire isoler. Pour savoir si votre maison possède des murs creux, il suffit de vérifier le plan de votre habitation, de contrôler l’épaisseur totale des murs aux portes et aux fenêtres ou encore de regarder dans des ouvertures de joints visibles.

Disposer d’un mur creux permet de laisser respirer votre maison en été et diminue le risque d’infiltration d’eau. Cependant, il peut aussi augmenter la perte de chaleur à l’intérieur de votre logement.

Pourquoi isoler un mur creux ?

  • Pour réduire les coûts de chauffage… et donc faire baisser votre facture d’énergie chaque année.
  • Penser à la planète : consommer moins d’énergie, c’est être respectueux de l’environnement.
  • Confort acoustique et thermique : votre maison est isolée du froid, de la chaleur mais aussi du bruit.
  • Simple et rapide : la technique est rapide (souvent, une seule journée suffit) et ne nécessite pas de permis d’urbanisme. Tout se passe à l’extérieur de votre logement, sans changer votre façade.

Comment ça marche ?

Pour isoler un mur creux, des trous sont forés dans les joints des briques de façade. On injecte ensuite des matériaux isolants pour combler l’espace vide.

Différents types de matériaux sont principalement utilisés. D’un côté, il y a les billes dites EPS. Il s’agit de toutes petites billes en polystyrène qui forment un panneau rigide une fois injectées dans la coulisse. De l’autre, il y a la laine de verre. Le plus souvent composée de verre recyclé, elle forme une masse compacte qui permet une isolation thermique et acoustique.

Ces deux méthodes ont des propriétés hydrophobes (elles n’ont pas de réaction négative si le mur est humide) et sont perméables à la vapeur, ce qui laisse la maison respirer en toute saison. Certains entrepreneurs utilisent également la mousse polyuréthane (PUR), un isolant qui a un bon rapport qualité-prix, mais qui est plus difficile à recycler, ou encore la laine de roche (similaire à la laine de verre mais avec une valeur d’isolation thermique inférieure).

Comment demander une isolation de mes murs creux ?

La solution la plus simple est de contacter une société spécialisée dans le domaine. Elle pourra vous dire avec certitude si vos murs sont adaptés à un remplissage. Il s’agira de vérifier, par exemple, que :

  • le vide d’air est assez grand ;
  • le vide n’est pas trop encombré par des déchets ;
  • les crochets d’ancrage sont encore en bon état et bien posés ;
  • la façade n’est pas peinte avec une peinture imperméable à la vapeur d’eau.

Combien ça coûte ?

Le mieux est toujours de vous renseigner auprès d'un profesionnel et de demander un devis. En moyenne, il faut compter entre 18 et 25 euros par m² de façade extérieure isolée, TVA incluse. Pour une maison moyenne, il faut compter environ 5 ans pour que la diminution de la facture d’énergie permette de récupérer l’investissement. Cependant, des primes sont disponibles en Wallonie.

Segment: Particuliers & Professionnels